Partagez|

L'eau et l'électricité, font-ils bon ménage ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Akio Akiyama
Masculin
messages : 44
date de naissance : 01/08/1995
date arrivé à altum : 18/07/2012
âge : 22
armes : Bouclier
classe : Foudre
animal : Ours
MessageSujet: L'eau et l'électricité, font-ils bon ménage ? Mar 7 Aoû - 15:27

La journée démarrait normalement, tranquillement. Sept heures du matin, le réveil sonne, il était seul dans sa chambre. Il pousse la couette à ses pieds, se lève en faisant attention à sa tête, mais il se prend quand même le lit superposé. Il se rassied et se frotte le front avant de se relever. Il se dirige d'un pas somnolant vers la fenêtre pour les ouvrir et ouvrir les volets. Il y avait une légère brise agréable. Le soleil commençait à se montrer à l'horizon, il ne faisait pas encore très chaud, mais il aimait bien ce moment de la journée. L'école est encore endormie, juste avant l'effervescence de la journée. Les cris, les rires, les pleurs, tous ces sons qu'on entend en une journée à l'école. Akio aimait le calme, mais il aimait aussi le bruit. Paradoxal. Il enfile un maillot bleu ciel avant de mettre un petit polo blanc par-dessus. Il change de caleçon, il en met un blanc avec de petites têtes d'ours dessus. Il met un pantalon noir et enfile ses chaussures. Une fois avoir fini il se regarde dans le miroir et regarde sa montre. Sept heures dix. Il se regarde à nouveau et il remarque qu'il a oublié quelque chose

"La douche !"

Il avait oublié. Il se déshabilla en vitesse en laissant les affaires par terre et se dépêche d'entrer dans la salle de bain, il se lave en vitesse et se rhabille. Sept heures trente. Il souffle un coup et n'entend pas de bruits dans les couloirs. Il se demandait bien pourquoi. Il secoue la tête faisant voler le peu de cheveux qu'il a. Il réfléchit encore et tombe devant son calendrier. Il regarde la date de sa montre et ça correspond à... un dimanche ! il n'avait pas cours aujourd'hui comme le reste de l'école. Il soupire avant de rire de sa bourde. Il n'en pouvait plus, il riait tellement. Il se trouvait vraiment bête, prêt avant tout le monde pour aller à l'école tout seul. Rien que d'y penser le fou-rire lui pris. Quelques minutes plus tard il était calmé -enfin presque- et regarda par la fenêtre. Il n'y avait plus de raisons de se presser.

Il pousse la porte de sa chambre sans bruit et continue son chemin discrètement. Il savait que tout le monde dormait le dimanche, mais lui était matinal et donc faire du bruit à cette heure ferait qu'il s'attirerait toutes les foudres des autres. Un comble pour un utilisateur de la foudre ! Bref, il continue dans les couloirs et se balade dans l'école encore calme. Il devait être environ dix heures. Il soupira et regardait aux travers des fenêtres bien entretenues et transparentes comme de l'eau de roche. Il continue de marcher et finit par finalement monter un étage pour aller sur le toit. Il s'assied contre le grillage et regarde le ciel. Il soupire un coup, le sourire aux lèvres. Une journée paisible qui semble s'annoncer.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/user/ShourizSupersouris
avatar
Solange Guillory
Féminin
messages : 79
date de naissance : 04/06/1996
date arrivé à altum : 28/07/2012
âge : 22
armes : Lanceur de paintball.
classe : Quatrième année, Pluie.
animal : Lièvre de la Pluie.
MessageSujet: Re: L'eau et l'électricité, font-ils bon ménage ? Jeu 9 Aoû - 22:53

*Il est neuf heures, c'est l'heure de te lever ma petite !*

Solange ouvrit des yeux pleins d'interrogations existentielles. Depuis quand est-ce que cette grue indiquait l'heure ? Depuis quand est-ce qu'elle faisait office de réveil-matin ? Depuis quand est-ce qu'un bout de papier plié parlait ? Depuis quand est-ce que... Elle soupira et referma les yeux. Son horloge interne lui faisait faire de drôles de rêves décidément. La jeune fille était du genre à toujours se réveiller naturellement deux minutes avant son réveil pour avoir le temps de l'éteindre avant qu'il ne sonne, et cela marchait à merveilles, même le dimanche, quand il n'y avait pas de réveil à éteindre. Tandis qu'elle se levait silencieusement et faisait méthodiquement son lit, elle tentait de se souvenir de ce qu'elle avait vu avant de se réveiller. Parfois, il lui venait de bonnes idées pendant la nuit ! Malheureusement, comme d'ordinaire, ses souvenirs restaient flous, et elle ne pourrait probablement rien en tirer de bon cette fois-ci... à moins que...

Cette grue. C'était vrai qu'elle avait cherché à améliorer l'aérodynamisme de son dernier patron de grue la veille. Et elle s'était dit qu'elle pourrait tester le nouveau aujourd'hui, étant donné que le dimanche, rares étaient les élèves à se lever, et le toit étant probablement désert, il constituerait un bon terrain d'expérimentations. C'était aussi cela l'art moderne : l'utilité de l'art ! Chercher à offrir un objectif à une oeuvre d'art, n'était-ce pas là chercher le paradoxe ? L'art étant considéré par la majorité de la population comme "superflu", n'était-ce pas aller contre la définition même de celui-ci ? Serait-ce toujours de l'art, ou bien l'origami perdrait-il son essence d'oeuvre d'art s'il pouvait être utile ? Pourtant, dans la vision de Solange, il s'agissait toujours d'une création artistique, mais était-ce son regard qui comptait ou bien celui des autres ? Certains tableaux ne sont reconnus comme "oeuvres d'art" uniquement parce que leur peintre est reconnu comme un artiste, rien de plus. Comment évaluer la qualité d'une sculpture si l'on ne sait pas ce qu'elle est censée représenter ? Comment l'évaluer si c'est exactement l'effet qu'elle est censée produire ? Certains artistes faisaient en effet exprès de rendre leurs oeuvres "ordinaires" pour créer un nouveau style d'art "ironique" ! Comment savoir et comment juger dans ce cas ? Il était intéressant de chercher la frontière qui délimitait précisément ce qui était artistique et ce qui ne l'était pas ; cependant, dans l'esprit de Solange, c'était comme la frontière entre la pitié et la compassion, tout le monde en parle mais personne ne la trouve. De fait, c'était toujours très amusant d'en discuter, et de voir les gens essayer désespérément de décrire l'indescriptible ; et cela l'amusait tout autant de les sauver d'une noyade certaine dans leurs propres propos en concluant avec un simple "Ahah. C'est ce qu'on appelle le flou artistique.".

Suivant le flot de ses réflexions internes, elle s'était préparée à sortir de sa chambre. Il lui semblait que son adorable camarade de chambrée, Ihana, dormait toujours, ou du moins n'avait pas signalé son départ du monde onirique. Elle sourit un instant en direction de son lit, puis saisit une de ses pochettes à dessin et sortit en refermant doucement la porte derrière elle. Direction le toit, donc. Solange commença déjà à préparer une grue sur le trajet, curieuse des résultats de sa modification de modèle. Ses pas résonnaient à peine dans les couloirs de l'établissement. Les escaliers étaient par là, donc... Concentrée sur son ouvrage, ses jambes l'amenèrent paisiblement jusqu'au lieu dit.

Le vent léger, mais présent, souffla doucement sur la jupe mauve de Solange ainsi que sa chemise assortie. Heureusement, il ne faisait pas froid, et la brise était même plutôt agréable. Elle constata de suite que ses prévisions s'étaient avérées fausses. Un jeune homme, apparemment de la même tranche d'âge qu'elle, se reposait contre le grillage un peu plus loin sur le toit. L'étudiante de classe Pluie l'avait peut-être déjà croisé dans les couloirs, mais elle ne se souvenait pas lui avoir adressé la parole. Visiblement, il ne l'avait pas encore remarquée. Parfait. Un sourire en coin sur les lèvres, sa pochette sous un bras, Solange prit sa grue v2 dans sa main directrice -à savoir, la gauche- et commença à viser. Environ une dizaine de mètres les séparait... cela ferait un bon test. Elle pourrait aussi savoir si la maniabilité était conservée. Evaluation de la distance... sens du vent... résistance de l'air... dépression... et elle lança. Alors alors ? Touché ? Coulé ? Oublié ?

...Touché. La grue semblait avoir voulu aller picorer le profil de l'étudiant inconnu ; heureusement que ce n'était que du papier. Satisfaite d'elle-même et de ce premier test réussi, Solange s'approcha rapidement de lui en souriant. Elle se pencha légèrement au-dessus du jeune homme assis et lui glissa :

<< Ahah, mes excuses, ma grue est un peu capricieuse ces temps-ci. Je lui ai dit de ne pas picorer les gens mais elle ne m'écoute jamais... >>

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Akio Akiyama
Masculin
messages : 44
date de naissance : 01/08/1995
date arrivé à altum : 18/07/2012
âge : 22
armes : Bouclier
classe : Foudre
animal : Ours
MessageSujet: Re: L'eau et l'électricité, font-ils bon ménage ? Ven 10 Aoû - 15:03

Il sent quelque chose se cogner contre sa joue, mais il n'y prête pas attention jusqu'au moment où des bruits de pas se font entendre. Il regarde la personne qui s'approche et écouta les paroles qu'elle avait à dire.

<< Ahah, mes excuses, ma grue est un peu capricieuse ces temps-ci. Je lui ai dit de ne pas picorer les gens mais elle ne m'écoute jamais... >>

Une grue ? Où ça ? Il y avait un chantier ? Le jeune Akio se leva, bousculé par ses pensées et regarde les alentours. Il ne voyait pas de grue. Il se demandait où se trouvait le chantier après tout, elle avait parlé de grue. Et depuis quand une grue picore ? C'est là qu'il se rend compte de sa bourde, elle parlait de la grue, l'oiseau. Et la construction en papier en était un. Il la prit le plus délicatement possible et la rendit à sa propriétaire. Tout en rigolant bêtement, il prononça quelques mots.

"Il n'y a aucun problème ! Je ne suis pas mort donc ça va."

La simplicité et la naïveté d'Akio sera à jamais sans égal, il observa attentivement le pliage qui semblait complexe, beaucoup trop complexe, mais il trouvait ça joli. C'était que du papier certes, mais il aimait bien. Il ne pouvait pas l'expliquer. Il remarque qu'il avait oublié de se présenter, la jeune femme ne lui disait rien bien qu'il l'avait déjà croisée au minimum une fois sans y faire attention. Et puis, s'ils étaient amis, elle ne se serait pas excusée. Et puis il était sûr qu'ils n'étaient pas amis, il ne se souvenait pas de quelqu'un qui faisait des pliages. Il bafouille quelques excuses.

"Désolé, je suis Akio, Akio Akiyama. Quatrième année classe Foudre, Enchanté !"

Il fait une petite courbette comme c'est la coutume chez lui tout en évitant une collision avec son interlocutrice, ce serait bête. Ses cheveux volaient au gré des légères brises qui venaient les frapper. Il fixa le sourire de la jeune femme. Il y trouvait un peu de réconfort même s'il était peut-être faux ou imité. Il se frotta derrière la tête. Il avait plein de questions à lui poser, toutes plus ou moins intéressantes. Toutes plus ou moins indiscrètes. Tout se bouscule dans sa tête, il ne sait pas par quoi commencer et, alors que la jeune fille se présentait à son tour, il essayait de tout remettre dans l'ordre dans sa petite tête. Il ne se souvenait plus très bien du nom. Soleil ? Solène ? Il avait du mal à se souvenir. Il essaye encore de se rappeler du nom de la jeune fille et il en oublie ses questions. Il soupira et ne trouve rien de mieux à dire que.

"Excuse-moi, peux tu répéter s'il te plaît ?"

Un sourire aux lèvres, il espère qu'elle ne va pas le prendre mal, cette fois il se concentre sur ce qu'elle a à dire. C'est une boulette de plus qu'on rajoutera à son palmarès !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/user/ShourizSupersouris
avatar
Solange Guillory
Féminin
messages : 79
date de naissance : 04/06/1996
date arrivé à altum : 28/07/2012
âge : 22
armes : Lanceur de paintball.
classe : Quatrième année, Pluie.
animal : Lièvre de la Pluie.
MessageSujet: Re: L'eau et l'électricité, font-ils bon ménage ? Sam 11 Aoû - 23:37

Les paroles de Solange semblèrent troubler particulièrement son interlocuteur, puisque celui-ci se leva et regarda tout autour de lui, comme pour chercher quelque chose. La fameuse grue ?... La jeune fille le regarda faire avec un amusement non dissimulé. Peut-être aurait-elle dû simplement parler de son origami. Encore eut-il fallu qu'il connaisse le terme ; ce n'était pas vraiment un art reconnu en Italie. Ou bien elle aurait pu rajouter "cendrée" à côté de sa grue, pour insister sur la nature de cette dernière et éviter tout malentendu. Enfin, sérieusement, elle avait l'air d'être du genre à posséder une grue de chantier ? Et à en parler affectueusement comme si c'était sa petite sœur ? Très honnêtement, la réponse n'était pas si évidente que cela vu que l'étudiante parlait rarement d'elle-même, et elle aurait très bien pu être la fille d'un chef de chantier et... non, non, non. Le jeune homme qui lui faisait face sembla remarquer son erreur après quelques secondes d'incompréhension, et lui répondit en riant que ce n'était pas grave puisqu'il n'était pas mort, en lui rendant son pliage.

Aucun problème puisqu'il n'était pas mort hein... C'était un point de vue intéressant. Pas grand-chose de grave devait lui arriver dans ce cas... Et même si c'était le cas, il ne serait plus là pour le constater... Logique simple et sans anicroche. C'était acceptable. Solange accentua légèrement la courbure des ailes de sa grue, avant de relever les yeux vers le jeune homme. Il semblait, si ce n'était fasciné, du moins intéressé par ce qu'elle tenait entre ses mains. C'était compréhensible ; l'humain est de nature curieuse, et l'on est généralement attiré par ce qu'on ne connaît pas. Et c'était parfaitement normal de n'avoir pas souvent vu d'origamis, lorsque l'on est étudiant dans une école italienne formant des mafieux. Le contexte importait peu à Solange, elle continuait quand même de s'amuser avec ce qu'elle pouvait, mais ce n'était pas le cas pour tous. Cela pouvait aussi être un échappatoire. Elle en était consciente. Tout comme l'étudiant inconnu prit conscience de son regard posé sur lui, il sembla soudain se souvenir de ses propres règles de politesse et se présenta du mieux qu'il put.

Pourquoi s'excusait-il au juste ?... Solange avait tout le temps qu'elle voulait, on était un dimanche matin, et rien ne le forçait à faire des introductions formelles, mais visiblement, ce n'était pas son avis. Il se nommait donc Akio Akiyama. Origines japonaises donc ? Solange nota cela quelque part dans son esprit. Quatrième année, comme elle, et enfin, il était de classe Foudre. Solange fronça imperceptiblement les sourcils. Moins parce que cette classe était probablement celle qu'elle appréciait le moins que pour le fait de ne pas l'avoir deviné plus tôt. Maintenant qu'on lui disait, cela semblait convenir au personnage comme un gant. Bien qu'il soit encore trop tôt pour établir avec certitude le portrait robot du caractère d'Akio, cela semblait crédible. Il fit une petite courbette pour conclure sa présentation. C'était tellement japonais. La française sourit. Il semblait un peu stéréotypé non ? Enfin, si l'on voulait aller par là, tout le monde était plus ou moins stéréotypé, puisqu'il n'y avait pas de fumée sans feu, et les stéréotypes étaient bien nés de quelque part. Par exemple, Solange représentait bien l'archétype de classe Pluie par rapport à son côté détaché et souriant quelque soit la situation. Il lui semblait aussi avoir constaté une majorité d'élèves de classe Pluie au club d'Art Plastique. Ses yeux se posèrent un instant sur la pochette qu'elle tenait toujours. Elle lui répondit posément :

<< Enchantée Akio. Je me nomme Solange Guillory, et je suis comme toi en Quatrième Année, néanmoins en classe Pluie. >>

Quelques secondes de silence s'écoulèrent. Bien qu'il la fixait, Akio avait l'air de penser à autre chose. Solange conservait son sourire en se demandant intérieurement qu'est-ce qui pouvait bien se passer derrière les yeux du jeune homme. Ou peut-être que c'était sa manière à lui de noter intérieurement les informations ?... Chacun était différent après tout... La jeune fille s'apprêtait donc à se détourner du jeune homme à présent silencieux, lorsqu'il soupira et lui demanda en s'excusant de répéter. C'était donc cela : cela lui était passé complètement à côté. Akio affichait désormais le sourire gêné de l'enfant qui admettait simplement avoir commis une bêtise. Pourquoi pas, pourquoi pas... La patience de Solange n'était nullement affectée par son comportement, et elle répéta sans perdre ni de son calme, ni de son sourire :

<< Ahah, pas de soucis. Je suis Solange Guillory. En quatrième année de classe Pluie. Et j'aime faire des origamis. Comme celui-ci. Et tout cela rime, ahah ! >>

Elle s'appuya négligemment contre le grillage, regardant vers l'extérieur. On pouvait voir Palermo d'ici, les rues et ruelles s'étendant à leurs pieds presque jusqu'à l'horizon. Tant de gens normaux... à leurs pieds. C'était métaphorique d'une certaine manière. Amusant.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Akio Akiyama
Masculin
messages : 44
date de naissance : 01/08/1995
date arrivé à altum : 18/07/2012
âge : 22
armes : Bouclier
classe : Foudre
animal : Ours
MessageSujet: Re: L'eau et l'électricité, font-ils bon ménage ? Mar 4 Sep - 11:06

Les informations se bousculent dans sa tête et il imagine une sorte de tableau high-tech dans sa tête pour lister ces mots qui viennent chatouiller ses tympans. Il sait maintenant quel nom associer à cette personne-là. Il continue son petit rangement dans sa tête, mais afficher une expression du visage assez... ridicule. Le regard vers le haut, le nez relevé et sa bouche entre ouverte. Il y peut rien, il réfléchit. Il se heurta tout de suite sur la classe de la jeune fille. "Pluie". Il savait que la majorité des gens de la pluie étaient toujours souriants et calmes en général. Cependant, c'est tout ce qu'il savait. Il ne savait plus trop quoi dire jusqu'au moment où il se remémorât le message très étrange qu'il avait reçu la veille. Celui-ci était signé d'un certain "A-". Aucun indice sur qui cela pouvait être, il fallait qu'il fasse très attention maintenant. Cette lettre pourrait se trouver partout dans ses mots et les phrases qu'il a prononcées dernièrement en comptait quelques-uns. Flûte, il allait être repéré par cette fichue lettre, il fallait trouver un moyen de parler sans prononcer la moindre lettre "A-". Pourtant, rien que dire qu'il s'appelait Akio Akiyama lui grillait quatre vies. Il ne savait pas combien il lui en restait, mais il ne pouvait pas prendre le risque.

"Tu plies ces feuilles depuis longtemps ?"

Challenge réussit, gain de 20 points d'expérience, prochain niveau dans 35 points. Il était fier dans sa petite tête. "A-" n'a plus qu'à bien se tenir à présent Super Akio est là pour la débusquer et évitez qu'elle puisse s'incruster dans ces phrases cette petite lettre qui est la première de l'alphabet. Et pourquoi elle est la première d'ailleurs ? Pourquoi l'alphabet ne commencerait-il pas par le B ? Akio se posait cette question là actuellement et se re-concentre très vite sur le sujet actuel "le pliage" comme il l'appelait si bien.

Il se demandait comment c'était possible de plier, plier et encore plier une feuille de papier pour obtenir une chose qui ressemble à ça. Quand il y repense, il se souvient qu'il avait vu ça à la télé. Des gens arrivaient à faire des choses gigantesques rien qu'avec du papier plié. Lui, tout ce qu'il savait faire, c'était d'appuyer frénétiquement sur des touches et secouer un joystick -non, aucun double sens voulu...-. En tout cas, il préférait admirer un travail fini que d'en faire un lui-même. Cependant, ça ressemblait un peu à un jeu vidéo. Il faut suivre des combinaisons de touches pour que le papier se plie correctement et une fois achevés, la joie et la fierté d'un travail bien fait était la récompense de ce challenge à la place des points d'expériences et des gains de niveaux. Cependant, il trouvait ça bien moins distrayant. D'ailleurs, il devait penser à s'acheter des piles pour sa Gameboy Color coloris Pikachu. Il n'en avait presque plus et les deux dernières ont été placées dans la machine hier soir. Oui, c'est à ça que lui sert l'argent de poche envoyé chaque semaine par ses parents. Il le reçoit tous les dimanches. Donc aujourd'hui, c'est jour de paye !


_________________
HRP :
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/user/ShourizSupersouris
avatar
Solange Guillory
Féminin
messages : 79
date de naissance : 04/06/1996
date arrivé à altum : 28/07/2012
âge : 22
armes : Lanceur de paintball.
classe : Quatrième année, Pluie.
animal : Lièvre de la Pluie.
MessageSujet: Re: L'eau et l'électricité, font-ils bon ménage ? Mar 4 Sep - 16:11

Heureusement pour Akio, Solange regardait ailleurs tandis qu'il essayait d'analyser ses paroles. Elle manqua donc son air "Votre requête a été prise en compte et est en train d'être analysée, veuillez revenir plus tard !", à son grand dam si seulement elle l'avait su. Quel dommage, elle ne put donc pas constater d'elle-même les méandres de réflexion qu'elle venait de provoquer en... se présentant. En même temps, ce n'était peut-être pas plus mal : cela n'aurait pas forcément amélioré l'estime qu'elle possédait déjà en faible quantité à propos des élèves de classe Foudre. La contemplation du ciel était une activité amplement intéressante de toute façon. Après tout, les mafieux s'organisaient comme le ciel, avec les différentes classes et les différents postes. Mais Altum ne formait que des Gardiens, et Solange ne pourrait donc pas rencontrer de possesseur de la flamme du Ciel... Sa curiosité inassouvie, elle aurait bien voulu en apprendre plus à leur sujet. Cependant, elle comprenait qu'une telle personne ne se trouvait pas sous la semelle d'un cheval, étant donné qu'ils étaient plus ou moins destinés à devenir chef d'une famiglia. Mhm... cela lui semblait à la fois loin et proche. On la formait pour devenir une gardienne de la Pluie, soit un élément important dans une famiglia, et pourtant, elle ne pourrait probablement pas rencontrer son futur boss avant d'avoir terminé son enseignement, étant donné qu'Altum conservait une certaine neutralité à l'égard des différentes branches de la mafia. La majorité des élèves devaient déjà savoir qui ils voulaient servir en entrant à l'établissement, du fait de leurs parents ou tuteurs. Encore une fois, rien n'était aussi simple, surtout dans la mafia. Certains devaient être perdus, alors que d'autres devaient savoir précisément ce qu'ils souhaitaient faire de leur vie... Solange sourit. Elle savait à peu près ce qu'elle comptait devenir, et avec tout le flegme des utilisateurs de la Pluie, elle se disait qu'elle finirait sans doute par y arriver, d'une manière ou d'une autre.

Ses réflexions inspirées par l'étendue bleue devant ses yeux furent interrompues par son camarade, curieux au sujet de ses pliages. C'était tout naturel. Sans détourner le regard de l'objet de sa fascination du moment, elle répondit :

<< Assez longtemps, en effet... J'ai commencé il y a environ cinq ans et cela me passionne toujours autant ! C'est fou tout ce que l'on peut faire avec simplement des ciseaux, de la colle et du papier... L'art n'a aucune limite. D'ailleurs, Hugo le disait bien : "En art point de frontière.". Et cela m'a toujours aidé à passer le temps sans avoir l'impression de le perdre. D'ailleurs, Schmitt le disait bien : "L'art aide à vivre.". Bref, je vais arrêter de faire semblant d'être un dictionnaire de citations, ahah. Tu fais quoi dans ton temps libre, Akio ? >>

Solange se laissait souvent emporter lorsqu'elle parlait de sa passion, mais n'était-ce pas là le propre de la passion ? La jeune fille ne savait pas si son interlocuteur connaissait seulement les écrivains qu'elle avait cités ; elle avait tendance à ne pas faire attention à la nationalité des autres élèves, et pourtant, sa culture personnelle était typiquement française. Son aisance en italien rendait son ancrage dans la culture française plus difficile à discerner, mais il suffisait de peu pour s'en rendre compte. Enfin, elle avait tout de même fini par enchaîner sur la réponse en ping-pong à Akio : et lui ? Que faisait-il de beau ?

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Akio Akiyama
Masculin
messages : 44
date de naissance : 01/08/1995
date arrivé à altum : 18/07/2012
âge : 22
armes : Bouclier
classe : Foudre
animal : Ours
MessageSujet: Re: L'eau et l'électricité, font-ils bon ménage ? Jeu 6 Sep - 12:12

Schmitt lui disait quelque chose. Il l'avait déjà entendu. Il réfléchit un court instant avant de s'exclamer rapidement

"La cuisine c'est nous ! Et Schmitt !"

Il rit aux éclats, fier de sa connerie. Il fallait la trouver celle-là ! Il s'arrête quand il se rappelle de la question. Que faisait-il lors de son temps libre ? Il glisse sa main dans sa poche droite arrière de son pantalon, se recule de quelques pas avant de sortir sa Gameboy jaune avec les pikachus sur les bords de l'écran, bras tendu vers Solange pour lui montrer et crier un "TIN TIN TINTIIIIIIIIIIIIN !" comme quand tu trouves un objet dans Zelda.

"Moi je m'occupe avec cet art là ! Pokémon, Zelda, Mario, Sonic. J'ai quelques consoles et je manie le joystick comme un pro ! Je joue à des jeux anciens et récents suivant ce que j'ai et je pourrais y passer des heures. Mais bon, là je n'ai presque plus de piles et je dois penser à en racheter."

Il est fier, c'était sa passion à lui. Les jeux vidéos. C'était aussi de l'art pour lui en quelques sortes même si tout le monde ne le voyait pas de cet oeil là. Il avait que pokémon jaune sur lui, le reste était dans sa chambre. Il était content d'en parler, après tout, il ne parle pas souvent de lui et de ce qu'il fait, il préfère écouter et regarder l'émerveillement et le bonheur des autres qui en parle. C'était son petit bonheur à lui. Il n'aimait pas qu'on piétine l'univers du jeu vidéo sans aucune raison. Il y a des bons jeux comme des mauvais, comme dans tout art. Le jeu vidéo est un film dont on est le héros. C'est nous qui décidons si le héros sera un gentil ou un méchant. Dans certains jeux on décide même de beaucoup plus de choses que ça. Dans d'autres, il fallait seulement sauter de plateformes en plateformes pour y arriver. Son type de jeu favori était le RPG, car il pouvait incarner qu'il voulait, mais il aimait bien d'autres jeux également. C'était ceci qui piquait à vif sa curiosité. Il range sa console avant que son interlocutrice puisse répondre. Il attendait la réponse de la jeune femme en face de lui. Il attendait une réaction, une réponse. Il préparait ses arguments au cas où. Il était prêt à affronter les foudres d'une utilisatrice de la pluie. Prêt à en découdre. Prêt à répliquer face à des arguments non fondés. Ou alors, il était aussi prêt à une réponse telle que "Ouais, c'est bien" et n'aura donc rien à dire.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/user/ShourizSupersouris
avatar
Solange Guillory
Féminin
messages : 79
date de naissance : 04/06/1996
date arrivé à altum : 28/07/2012
âge : 22
armes : Lanceur de paintball.
classe : Quatrième année, Pluie.
animal : Lièvre de la Pluie.
MessageSujet: Re: L'eau et l'électricité, font-ils bon ménage ? Sam 22 Sep - 17:07

Après une plaisanterie en l'air à laquelle Akio rit plus que son interlocutrice, il lui présenta avec une fierté non dissimulée une console portable. Elle se détourna du ciel pour regarder cette dernière avec un léger intérêt. Jeu vidéo ? Solange faisait partie de ces gens qui avaient la manie d'appeler n'importe quelle console "Game boy", pourtant elle aurait été incapable d'affirmer avec certitude que cette appellation provenait de ce qui se trouvait devant ses yeux. Heureusement pour elle, la marque inscrite au centre le lui indiqua. La console était d'un jaune perçant, et décoré d'images de pikachus. Pokémon ? Ce jeu avait eu tellement de succès au début du deuxième millénaire que personne n'avait pu passer à côté. Mais n'était-ce pas... pour les enfants ?... Elle se souvenait de ses camarades de classe en parler avec une lumière dans les yeux, et pleurer à chaudes larmes lorsque leur Gameboy était confisquée comme si c'était l'apocalypse. C'était particulièrement matérialiste. Mais ils étaient enfants, c'était donc excusable d'un certain côté. Mais Akio... était en Quatrième Année, et avait donc dix-sept ans. Que faisait-il toujours avec sa Gameboy plus jaune que les affiches de Géant Discount ?... Solange conservait un sourire poli. Elle en avait vu des pires après tout. Mais cela voulait dire qu'il était resté à ce stade depuis toutes ces années... Normal qu'il soit en classe Foudre. Quelque part, il n'avait donc pas grandi... Et cela devait lui plaire. Et qu'avait-il à dire là-dessus ?...

Pokémon, Zelda, Mario, Sonic. Que des classiques. Tellement classiques qu'elle les connaissait de nom. Cela lui rappelait vraiment ses anciens camarades de classe. Il n'avait cité que des vieux jeux ou sa mémoire lui jouait des tours ?... Cela ne jouait vraiment pas en sa faveur. Solange releva le "et je manie le joystick comme un pro", hésitant presque à lui demander si le sous-entendu était voulu, mais préféra le garder pour elle. Donc en plus, il s'en vantait... Pour Solange, il n'y avait pas de meilleur ou de pire artiste, seulement des affinités plus ou moins élevées entre la création et celui qui la contemple. L'attitude naturelle de comparer les capacités de chacun sur une échelle manichéenne de bon ou mauvais ne trouvait malheureusement pas d'écho chez la jeune fille. Akio insista en indiquant qu'il pourrait y passer des heures. Pourvu que le conditionnel soit un vrai conditionnel, et que ce ne soit pas le cas ! Si encore cela n'avait été qu'un passe-temps nostalgique de ses anciennes années ; mais non, ce n'était définitivement pas le cas. Etait-il perdu à ce point dans le temps qui ne cessait de s'écouler ?...

Malgré tous ses jugements de valeur, Solange ne méprisait rien. Tout avait une source, une explication. Si elle devait éprouver quelque chose, cela se rapprocherait plus de la pitié que du mépris, pour sûr. Et pourtant, un sourire lointain restait sur ses lèvres, tel l'océan recouvrant encore la plage avant la marée basse. Cela ne la concernait même pas, en fait. Mais apprendre tout cela sur un étudiant était pour le moins intéressant. Elle ne se sentait pas attachée à cet inconnu qu'elle commençait à peine à connaître, simplement curieuse, comme à propos du reste du monde. Rencontrerait-elle un psychopathe tueur en série échappé de sa cellule, Solange ferait preuve de la même curiosité et volonté d'apprendre des autres, sempiternelle, et inconditionnelle. En l'occurrence, suite à une discussion avec un autre étudiant, elle avait appris que les joueurs prenaient en général mal le rappel de l'aspect infantile du jeu vidéo. C'était donc une approche à éviter, apparemment. Enfin, le jeune homme qui lui faisait face ne semblait pas du genre violent non plus, mais bon, elle préférait éviter. Solange leva ses yeux violets vers Akio et répondit :

<< Oh, c'est intéressant ! Il y a de nombreux étudiants qui aiment cela, j'ai l'impression. C'est vraiment générationnel quand même, je ne crois pas que beaucoup de gens de la génération qui nous précède soient fans... Même si cela sort un peu de mon paradigme, je conçois quand même que beaucoup apprécient ! >>

La jeune étudiante leva les yeux pour admirer le ciel, s'adossant au grillage. Elle termina sobrement, comme si elle pensait à voix haute, mais sans lâcher son sourire, et laissant la phrase flotter en suspens entre elle et Akio :

<< Il paraît que cela permet d'échapper à la réalité... >>

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: L'eau et l'électricité, font-ils bon ménage ?

Revenir en haut Aller en bas

L'eau et l'électricité, font-ils bon ménage ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» L'eau et l'electricité ne font pas bon ménage» Deux femmes ne font jamais bon ménage [Terminé][+18 ans]» Les poules à dix bras et les haricots jaune fluo font toujours bon ménage» Les chiens et les chats ne font pas bon ménage [Ft. Baldryck ♥]» Perroquet et pirate font-ils bon ménage (Isaac/Killian)
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ACADEMIE MAFIA :: 
La Scuola
 :: Extérieur ; La Cour :: Le Toit
-